Léopold Mozart (Bernard Vancraeynest), musicien professionnel
de haut vol, avait un nom… et même un prénom. Son talent
et sa renommée lui laissaient entrevoir les portes de la gloire.
C’était compter sans la naissance d’un fils anormal, Wolfgang
Amadeus (Christophe Gillis), qui lui ravirait involontairement
et comme par erreur les lauriers auxquels il pouvait prétendre.

En une dizaine de tableaux musicaux un tantinet iconoclastes,
les Mozart père et fils, accompagnés par un somptueux orchestre
à cordes en grande tenue d'époque nous relatent divers épisodes
de la grande et petite histoire de la vie de Wolfgang Amadeus :
comment le jeune prodige, tout bébé, insuffle à son père
l'inspiration géniale de son immortelle Symphonie des Jouets.
Comment le jeune musicien, se laissant pénétrer des bruits
quotidiens de l'époque, nous a laissé les plus belles sonneries
de GSM. Comment, avec quelques recettes toutes simples,
un air populaire tel que La Danse des Canards devient de la
grande musique classique. Comment, d’une dispute culinaire
entre le père et le fils, sont nés les plus grands airs d’opéra.
Comment Léopold aidait son fils à élaguer et à transformer
ses oeuvres surchargées de notes excédentaires pour en faire
de véritables « hits » à l’efficacité commerciale imparable.
Comment enfin il décida de tirer parti du talent surhumain
de son génial rejeton en l’exhibant à travers l’Europe entière.
Un voyage décalé dans la vie du compositeur le plus follement
génial de tous les temps : Wolfgang Amadeus Mozart !

Visionner des extraits   |   Ce qu'on en pense